• Depuis 18 ans d’activités consacrées au femmes vivant avec le VIH , nous avons accueilli et accompagné 2206 femmes
  • En 2014, nous avons accueilli 117 nouvelles femmes et la file active s’est élevée à 606 femmes
  • IKAMBERE c’est avant tout un lieu d’accueil convivial et chaleureux pour rompre l’isolement

Les actions de prévention chez IKAMBERE

  • Présentation

Chez IKAMBERE, la prévention du VIH et des IST constitue une action fondamentale est fait partie du travail quotidien de l’association.

Cette action s’articule autour de deux missions :

1/ Une mission de prévention secondaire à destination des femmes reçues à IKAMBERE, qui consiste à éviter les surinfections chez les femmes déjà contaminées. Nous les invitons à faire part de leurs propres expériences (éducation par les pairs) au sein de groupes de parole, en permettant ainsi d’éviter une aggravation de leur état de santé. Les échanges entre les femmes leur permettent de comprendre que la protection les concerne directement et elles y adhèrent dans la mesure où c’est à leur avantage. Les échanges aussi sur les autres maladies sexuellement transmissibles facilitent l’intégration de l’usage du préservatif dans leurs comportements.

Les femmes sont également suivies individuellement lors du premier accueil et à chaque occasion pour aborder des questions plus sensibles ou confidentielles. IKAMBERE milite pour une sexualité responsable et encourage l’utilisation de préservatifs (et de gels lubrifiants) dont des exemplaires (féminin ou masculin) sont proposés en libre-service. De même, nous faisons régulièrement une démonstration de leur utilisation. Soutenus par l’INPES, nous relayons les messages de prévention, et nous mettons à disposition une documentation spécifique sans cesse mise à jour.

2/ Une mission de prévention primaire en place public à Saint-Denis, dans les foyers de travailleurs migrants de la Seine-Saint-Denis, dans le bus de la RATP (Ligne 153 : Porte de la Chapelle – Stains – Moulin Neuf), dans les associations de femmes et dans les lieux d’accueil des jeunes ou les universités. Le public visé est celui de la population en générale et des personnes vulnérables en particulier (jeunes, migrants, femmes etc.). Des animatrices et des médiatrices de santé de l’association, interviennent au moins une après-midi par semaine dans l’un de ses sites pour procéder à des séances d’information et de sensibilisation sur le VIH, les IST et sur l’accès aux soins et aux droits, (informer et inciter les personnes à faire le test dans les CDAG, et leur permettre de se faire soigner plus précocement). Nous répondons ainsi à toute question qui se pause, sans tabou ni peur d’être jugé. Dans les foyers de travailleurs migrants où nous intervenons chaque semaine, nous abordons aussi des thématiques liés aux droits sociaux ou à d’autres maladies rencontrées par les résidents tels que le diabète ou l’hypertension

Notre travail est très reconnu dans les résidences de travailleurs migrants où nous faisons régulièrement de la promotion de la santé avec pour objectif final la prévention du VIH. Les résidents n’hésitent plus à poser des questions sur le VIH, les traitements en France et dans leur pays d’origine. Nous faisons librement la démonstration du préservatif masculin et nous en profitons pour inciter ceux que nous rencontrons à faire le dépistage du VIH et des IST pour une meilleure prise en charge médicale.

IKAMBERE envisage d’utiliser très prochainement les Test Rapides à Orientation Diagnostiques de manière à renforcer ses actions de prévention.
A la demande de différentes structures lors des événements en rapport avec la santé, nous tenons des stands de prévention du VIH.

D’autres actions sont mises en place dans le cadre de la prévention du VIH à l’occasion d’évènements (Solidays, Journée de la Femme, Journée mondiale de lutte contre le Sida) – à découvrir dans nos rapports d’activité.

author

Constat

Les échanges sont souvent très riches et nous prenons le temps d’une écoute poussée de nos interlocuteurs. La peur de la maladie et de ses conséquences (risque de discrimination, de stigmatisation, d’exclusion ou de rejet) et le manque d’information notamment chez les jeunes reviennent dans toutes les discussions. Ce constat explique malheureusement le regain de l’épidémie en France depuis 2012.

Événement

Soirée rencontres hommes / femmes

  • 23-07-201615:00 à 20:00
  • initialiement prévue le 12 mars

IKAMBERE a le plaisir de vous convier à la rencontre homme/femme qui aura lieu dans ses locaux. Cette soirée est ouverte à tous les hommes et femmes désireux de partager un moment de convivialité autour d’un buffet dînatoire.

SAMEDI 23 JUILLET 2016
au 39 boulevard Anatole France
à Saint-Denis (M° 13 Saint-Denis Porte de paris)
de 15h00 à 20h

Confirmation de votre présence au 01 48 20 82 60

Prochaines rencontres :
- Samedi 17 septembre
- Samedi 10 décembre

Facebook

©2013 IKAMBERE tous droits réservés. Adaptation Nawak Médias